EN LIVE - Festival International du Journalisme

EN LIVE

Les rendez-vous du Festival en live sur Facebook

La cinquième édition du Festival international de journalisme aura bien lieu… mais du 9 au 11 juillet 2021. Certaines des thématiques qui devaient être abordées en 2020 se retrouvent en plein cœur de l’actualité de la pandémie de Covid-19. Plutôt que d’attendre 2021 pour les explorer, les journalistes du groupe Le Monde qui devaient les concevoir et les animer vous donnent rendez-vous en « live » sur Facebook pour les Rencontres du festival : ils évoqueront ce que la crise que nous traversons dit de leur thématique et répondront aux questions des internautes.

_____________________________

Replay : « Le Kiosque international, l’actualité de la pandémie vue par la presse étrangère. » 

Pendant des semaines, en début d’année, les médias internationaux ont chroniqué le confinement d’une province chinoise de 60 millions d’habitants. Mesure dramatique pour circonscrire la propagation du nouveau coronavirus apparu à Wuhan fin 2019. Puis, mi mars, l’épidémie est devenue une pandémie à l’échelle mondiale. Bouleversant l’ensemble de la planète, confinant plus de la moitié de ses habitants.

Quelles sont les difficultés des médias pour couvrir un événement mondial d’une telle ampleur ? Comment la presse chinoise à couvert la découverte du virus en Chine puis son expansion dans le monde ?  Que dit la presse étrangère de la gestion de la crise en France ?

Posez vos questions à Marc Bassets, correspondant en France du quotidien espagnol El Pais, Agnès Gaudu, chef du service Asie de Courrier International et Jon Henley, correspondant en Europe de the Guardian.

____________________________

Replay : « Le peuple a-t-il toujours raison ? »

Alors que le coronavirus sème la défiance vis à vis des pouvoirs, mine les institutions, sape la confiance économique… Alors que les médias traditionnels vient à l’épreuve constante du risque de désinformation alimenté par les réseaux sociaux… Alors que les populismes espèrent tirer les bénéfices politiques des colères post-confinement… Peut on encore poser cette question : le peuple a-t- il toujours raison ? Et surtout, comment y répondre…

Un échange avec Richard Werly, correspondant Le Temps pour la France, Nicolas Truong, journaliste au Monde et Thomas Gropallo, étudiant à l’Institut de Journalisme Bordeaux Aquitaine; et animé par Gilles Van Kote, président du Festival.

Quelques éléments bibliographiques :

La Petite République de Saillans : Une expérience de démocratie participative – Maud Dugrand – Rouergue (2020).
En 2014, à Saillans, un petit village de la Drôme de 1300 habitants, des citoyens sans aucune expérience politique, dénué de programme et de candidat, présentent une liste citoyenne à l’élection municipale. Vainqueur au premier tour, le livre raconte cette nouvelle expérience de démocratie participative.
Une histoire populaire de la France : De la guerre de Cent Ans à nos jours – Gérard Noiriel – Agone (2018).
De la fin du Moyen Âge à la période contemporaine, l’historien Gérard Noiriel raconte l’Histoire des grandes luttes populaires.
Le peuple introuvable : histoire de la représentation politique en France – Pierre Rosanvallon – Gallimard (1998).
Le siècle du populisme – Pierre Rosanvallon – Seuil (2020)
Peuple et populisme – Catherine Colliot-Thélène et Florent Guénard – Puf (2014)
Émission La Grande Table, « Le peuple a-t-il toujours raison », France Culture – Caroline Broué – 2014 – avec Frédéric Gros et Loïc Blondiaux. À écouter ici.
Une Histoire populaire des États-Unis : De 1492 à nos jours – Howard Zinn – Agone (2003)
Une Histoire populaire américaine – film documentaire 2015 – Olivier Azam et Daniel Mermet – Les Films des Deux Rives.
J’veux du soleil – film documentaire – François Ruffin et Gilles Peret – Les 400 clous (2019).
Tiananmen : le peuple contre le parti – Ian MacMillan – Arte (2019).
Partie 1
Partie 2

_____________________________

Replay : « Fin du monde : joue-t-on à se faire peur ? »

Olivier Nouaillas et Delphine Veaudor, respectivement journalistes à La Vie et à Courrier international, deux hebdomadaires du groupe Le Monde, répondent aux questions des internautes, en ligne sur Facebook, autour du thème « Fin du monde : joue-t-on à se faire peur ? ».

Quelques idées de lectures et de séries :

ESSAIS :

– Jared Diamond, Effondrement : comment les sociétés décident de leur disparition et ou de leur survie, Gallimard, 2006 (existe en édition Folio).
– Pablo Servigne et Raphaël Stevens, Comment tout peut s’effondrer, Seuil, 2015.
– Bruno Latour, Où atterrir ? Comment s’orienter en politique ?, La Découverte, 2017.
– Pablo Servigne, Raphaël Stevens et Gauthier Chapelle, Une autre fin du monde est possible : vivre l’effondrement (et pas seulement y survivre), Seuil, 2018.
– Yves Citton et Jacopo Rasmi, Générations Collapsonautes. Naviguer par temps d’effondrements, Seuil, 2019.
– Jean-Claude Guillebaud, Sauver la beauté du monde, L’Iconoclaste, 2019.
– Luc Semal, Face à l’effondrement. Militer à l’ombre des catastrophes, Puf, 2019.
– Jean-Paul Engélibert : Fabuler la fin du monde. La puissance critique des fictions d’apocalypse, La Découverte, 2019.

ROMANS :

– Jean Hegland, Dans la forêt, Gallmeister, 2017
– Sophie Divry, Trois fois la fin du monde, Noir et Blanc, 2018
– Sandrine Collette, Et toujours les forêts, JC Lattès, 2020

SÉRIES :

The Leftovers (Canal VOD), The Rain (Netflix), The Walking Dead (OCS Choc), L’Effondrement (Canal + Séries).
– Et la websérie documentaire : Next de Clément Montfort sur YouTube.

 

Les dernières actus du festival