Thématiques 2021 - Festival International du Journalisme

Thematiques 2021

Thématique La fin du monde a-t-elle commencé ?

Confinements, couvre-feu, systèmes de santé débordés : la pandémie de Covid-19 a donné réalité à des scénarios qui semblaient jusqu’alors relever de la fiction. Mais à quel effondrement assistons-nous vraiment ? Les événements récents donnent-ils raison aux tenants de la collapsologie, ce courant de pensée qui prédit la fin du monde capitaliste tel que nous le connaissons? L’intervention massive des États ne contredit-elle pas leurs thèses? Scientifiques, écrivains, journalistes et militants viendront partager et confronter leurs points de vue.

Par Olivier NOUAILLAS (La Vie) et Delphine VEAUDOR (Courrier International)
avec Noa THOMAS, étudiante en Master 2 de journalisme à l’Institut de Journalisme Bordeaux Aquitaine

 

Thématique Médias: Le casse-tête de la diversité

Les médias sont-ils condamnés à l’entre-soi ? Dans les rédactions, pas ou peu de journalistes noirs ou d’origine nord-africaine, guère plus de handicapés. Les accents autres que le “pointu” parisien sont presque absents des ondes et des écrans et les origines sociales se trouvent presque exclusivement dans les milieux aisés et classes moyennes supérieures. Interrogeons les modalités de sélection des écoles de journalisme, les biais culturels à l’embauche, les pratiques sociales fermées d’une profession… Il est temps d’enlever nos œillères.

Par Gurvan LE GUELLEC (L’Obs) et Sylvia ZAPPI (Le Monde)
avec Tom MASSON, étudiant en Master 1 à l’Institut de Journalisme Bordeaux Aquitaine

 

Thématique Science et confiance : le défi de l’info

La science a été mise au défi comme jamais par la pandémie de Covid-19. Les médias aussi. Tandis que les incertitudes de la première sont apparues au grand jour, la capacité des seconds à informer de façon pédagogique et critique s’est révélée cruciale. Au-delà de cette crise sanitaire, science et journalisme constituent deux outils majeurs pour déterminer nos choix de société. Ce qu’ont bien compris les complotistes de tous bords, qui tentent de les décrédibiliser l’une comme l’autre. Comment rétablir la confiance ?

Par Lorraine ROSSIGNOL (Télérama) et Catherine VINCENT (Le Monde)
avec Maxime GIRAUDEAU, étudiant en Master 1 à l’Institut de Journalisme Bordeaux Aquitaine

 

Thématique  Agriculteur, consommateur, même combat ?

Avec les crises écologique et sanitaire, nous sommes de plus en plus nombreux à vouloir manger plus sain, plus local, sans pour autant pouvoir (ou vouloir) payer plus cher. Pesticides, bien-être animal… Des agriculteurs dénoncent l’“agribashing” et se plaignent d’être des boucs émissaires. Les journalistes en font-ils trop en matière d’alimentation ? Sont-ils responsables d’une forme de diabolisation du monde agricole ? Et si le malaise paysan et l’inquiétude des consommateurs étaient les deux versants d’une même crise, celle d’une agriculture libérale et mondialisée ?

Par Christine CHAUMEAU (Courrier International) et Claire LEGROS (Le Monde)
avec Louisa BENCHABANE, diplômée de l’Institut de Journalisme Bordeaux Aquitaine

 

Thématique Complotisme : la vérité est ailleurs ?

En France, l’Institut Pasteur a été accusé d’avoir créé le coronavirus qui a bouleversé nos vies. Aux Etats-Unis, des activistes se sont persuadés jusqu’au bout que Donald Trump avait un plan infaillible pour éviter de passer la main à Joe Biden. Comment expliquer le succès des théories conspirationnistes ? Comment médias et citoyens peuvent-ils y répondre ? Qui sont les complotistes : des illuminés ou tout simplement des chercheurs de vérité(s) ?

Par Olivier GUILLEMAIN (Entre les Lignes) et Adrien SÉNÉCAT (Le Monde)
avec Richard MONTEIL, étudiant en Master 2 à l’Institut de Journalisme Bordeaux Aquitaine

 

Thématique  Le peuple a-t-il toujours raison ?

Jugées trop éloignées des aspirations populaires, les élites politiques et médiatiques sont contestées. Les anciens clivages politiques semblent avoir été remplacés par l’opposition entre « ceux d’en haut » et « ceux d’en bas ». Afin de remédier à cette crise de légitimité, de nouvelles pratiques ont émergé, du tirage au sort des membres de la Convention citoyenne pour le climat aux référendums d’initiatives populaires que certains pays européens connaissent depuis longtemps. Mais faut-il toujours suivre la vox populi ou bien parfois résister à certains de ses penchants ?

Par Nicolas TRUONG (Le Monde) et Richard WERLY (Le Temps)
avec Thomas GROPALLO, et Emma RODOT, étudiant en Master 2 et étudiante en Master 1 à l’Institut de Journalisme Bordeaux Aquitaine

 

Thématique  Peut-on refermer la blessure coloniale ?

Des « camps décoloniaux » à la question de la restitution des œuvres d’art, de la mémoire, de l’esclavage au déboulonnage des statuts, la colonisation imprègne encore le regard que nous portons sur l’actualité. Comment parler de cette période sans se flageller ? Finira-t-on par enterrer la “Françafrique” ? Et comment faire le récit de ce « passé qui ne passe pas » ? En interrogeant des historiens, des journalistes, des linguistes, des artistes, essayons de comprendre s’il est possible de refermer une blessure toujours béante.

Par Esther DEGBE (HuffPost) et François REYNAERT (L’Obs)
avec Rahma ADJADJ, diplômée de l’Institut de journalisme Bordeaux Aquitaine

Les dernières actus du festival