Journalistes, pourquoi tant de haine(s) ?

Avec Claude Askolovitch, Florence Aubenas, Clémentine Autain, Aurore Bergé, Rémy Buisine, David Dufresne, Patrick Eveno, Raphaël Garrigos, Alexis Lévrier, Céline Pigalle, Isabelle Roberts.

« Journalistes : pourquoi tant de haine(s) ? » C’était le nom de la thématique que nous avons animée au Festival international de journalisme de Couthures, à la mi-juillet. Trois jours de débats, parfois brûlants (au hasard le traitement médiatique du mouvement des gilets jaunes), sur les raisons de la défiance d’une large majorité de nos concitoyens vis-à-vis des médias et des journalistes. En clôture, nous avons souhaité donner la parole aux spectateurs présents, environ une centaine, à travers un atelier baptisé « A vous la parole ! ». Pour savoir directement ce qui, selon eux, ne va pas, pose question, voire (les) indigne. Mais aussi ce qui pourrait être fait, amélioré, développé, inventé qui sait… pour que ça aille mieux, ou en tout cas moins mal. Pendant une heure, nous avons noté, classé, interrogé aussi. Voilà le résultat de ces contributions. Merci à tous de votre participation. Vive le festival !

Pascale Tournier et Richard Sénéjoux

 

Médias et journalistes : les critiques

– problème d’objectivité et de neutralité
– absence de diversité sociale dans les profils des journalistes
– manque de connaissance des sujets traités
– en télé ou en radio, les journalistes vont trop vite, coupent la parole, manquent d’approfondissement.
– tout le monde ne peut s’improviser journaliste, il y a une manière d’écrire et de dire. Baisse générale du niveau de langage.
– les thèmes traités sont trop parisiens, manque de présence sur le terrain.
– problèmes d’indépendance vis-à-vis des pouvoirs politique et économique
– manque de moyens pour faire du travail de qualité (trop de taches, polyvalence trop forte)
– rupture du lien social et local dû à la précarité
– manque de couverture de l’actualité internationale
– esprit trop corporatiste
– panurgisme dans le choix et le traitement de l’information
– les journalistes ne reconnaissent pas leurs erreurs
– JT : sont trop souvent les journaux des mauvaises nouvelles
– JT : trop de micro-trottoirs, de marronniers

Médias et journalistes : des pistes de réflexion

– besoin d’une offre éditoriale/de presse encore plus diversifiée
– développer la proximité pour être au plus près du réel
– besoin de plus de journalisme « positif », d’actualités « positives ».
– développer l’éducation aux médias, donner le goût de la presse aux jeunes
– moins se fier aux algorithmes pour ne pas rester dans sa bulle filtrante en matière d’info
– mieux marquer la différence entre information et commentaires
– lutter/légiférer contre la concentration des médias
– faire évoluer le statut des entreprises de presse pour mieux protéger la rédaction de l’influence des actionnaires.
– développer les outils de remontées de terrain, généraliser le principe des lanceurs d’alerte
– accroître le nombre de correspondants locaux
– développer les espaces d’échanges/rencontres entre journalistes et citoyens
– déclarer la presse d’utilité publique
– acheter la presse, c’est la soutenir ! Alors, achetez la presse !

 

RAPPEL DES CONFÉRENCES

VENDREDI 12 JUILLET
Le Manège
AUX SOURCES DE LA HAINE

 

11H00 Une défiance qui ne date pas d’hier : retour dans l’histoire proche et lointaine
Avec Alexis Lévrier, Patrick Eveno 

 

12H00 Et à l’étranger, ça se passe comment ?
Avec des correspondants de la presse étrangère en France

 

 

SAMEDI 13 JUILLET
Le Manège
HARO SUR LES JOURNALISTES

  

14H00 Quand les politiques allument la mèche
Avec Aurore BergéClémentine Autain

15H00 « Gilets jaunes » : un traitement qui fait débat
Avec Céline Pigalle, Rémy Buisine, Violette Voldoire

 

16H00 Journalistes, en finir avec l’entre-soi
Avec Anne-Sophie NovelDavid Dufresne, Isabelle Roberts

DIMANCHE 14 JUILLET
Le Manège
DES PISTES A SUIVRE ?

 

14H00 Pour un journalisme de proximité
Avec Jacques Trentesaux, Fabien Pont médiateurs Sud Ouest, Claude Askolovitch

 

15H00 Comment parler du réel ?
Avec Raphaël Garrigos, David Dufresne, Florence Aubenas

 

16H00 A vous la parole ! A la manière du « grand débat ».

Par Pascale Tournier et Richard Sénéjoux

Festival-de-journalisme--tournierFestival-de-journalisme-Richard Sénéjoux

INTERVENANTS

festival-journalisme-avatar1@4x-8
CLAUDE ASKOLOVITCH

Depuis deux ans, il met en scène le talent de tant d’autres, dans la revue de presse sur France inter ; il pose des questions et raconte des histoires dans 28 minutes sur Arte, écrit des essais pour Slate et des enquêtes pour Vanity Fair, a un manuscrit en retard et un éditeur patient. Il a autrefois été grand reporter, à au Matin, à Marianne, à l’Obs et autres lieux, il a écrit sur le sport et sur la politique, des livres aussi, avec Boli, sur le FN, sur Jospin, sur la gauche morte. Il se lève très tôt.

 


FLORENCE AUBENAS
Grand reporter au Monde

clementine autain festival de journalisme
CLÉMENTINE AUTAIN
Députée de Seine-Saint-Denis et codirectrice de la publication de la revue Regards.


AURORE BERGÉ
Députée

festival-journalisme-avatar1@4x-8
RÉMY BUISINE
Journaliste chez Brut


DAVID DUFRESNE
Ecrivain et journaliste

Patrick Eveno - festival international de journalismepsd
PATRICK EVENO
Patrick Eveno est spécialiste de l’histoire des médias. Professeur émérite à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, il a également enseigné dans les écoles de journalisme. Depuis 2013, il est président de l’Observatoire de la Déontologie de l’Information (ODI). 


RAPHAËL GARRIGOS
Journaliste aux Jours

alexis levrier festival journalisme
ALEXIS LÉVRIER
Chercheur enseignant


CÉLINE PIGALLE
Journaliste chez BFM-TV


ISABELLE ROBERTS
Journaliste aux Jours


JACQUES TRENTESAUX
Fondateur de Médiacités