Journalisme et politique,
fatale attraction

Gérard Davet et Fabrice Lhomme

animeront la thématique intitulée «Journalisme et politique, fatale attraction», découpée en trois ateliers.

Le premier s’interrogera sur le journalisme politique remis en question par l’élection d’Emmanuel Macron. Le deuxième évoquera les liens entretenus par les journalistes politiques et les personnalités politiques: sont-ils incestueux, révérencieux,..?
Enfin, le dernier atelier portera sur l’indépendance des journalistes français en 2018: autocensure, influence des riches propriétaires de médias, etc.

Pour débattre de ces sujets -également avec le public ou des étudiants en journalisme-, ils ont invité de nombreux journalistes réputés ou hommes et femmes politiques de premier plan.

Gérard Davet et Fabrice Lhomme

animeront la thématique intitulée «Journalisme et politique, fatale attraction», découpée en trois ateliers.

Le premier s’interrogera sur le journalisme politique remis en question par l’élection d’Emmanuel Macron. Le deuxième évoquera les liens entretenus par les journalistes politiques et les personnalités politiques: sont-ils incestueux, révérencieux,..?
Enfin, le dernier atelier portera sur l’indépendance des journalistes français en 2018: autocensure, influence des riches propriétaires de médias, etc.

Pour débattre de ces sujets -également avec le public ou des étudiants en journalisme-, ils ont invité de nombreux journalistes réputés ou hommes et femmes politiques de premier plan.

Intervenants

Jean-Michel Aphatie,

A 59 ans, il est une voix familière, celle des interviews politiques et des éditoriaux sur Franceinfo. Il a auparavant passé dix ans sur le plateau du « Grand Journal » sur Canal +. Il a aussi œuvré dans la presse écrite et vient de publier un livre émouvant sur ses parents. Son histoire est étonnante, il a quitté l’école à 14 ans, passé son bac à 24 ans, a été vendeur de voitures, garçon de café, il n’a jamais abandonné son accent du Béarn et fuit les dîners en ville. Lui aussi, est particulièrement bien placé pour décrire ces relations incestueuses entre journalistes et politiques…

Aurore Bergé,

A 31 ans, elle est députée des Yvelines depuis 2017, membre de la commission des affaires culturelles et porte-parole de l’imposant groupe des députés macronistes. Déjà dotée d’une longue expérience, elle a soutenu Valérie Pécresse, Nicolas Sarkozy, François Fillon, Alain Juppé, puis Emmanuel Macron. Un parcours assez étonnant, qu’elle assume avec aplomb sur les plateaux de télévision. Elle manie la langue de bois avec talent quand il le faut, et maîtrise les arcanes de ce nouveau pouvoir. Elle nous racontera l’envers du décor. Les Macronistes détestent-ils vraiment les journalistes ?

Alexis Corbière,

A 49 ans, il est député de La France Insoumise, et il est rare de passer une journée sans le voir à la télévision. Il ne critique jamais Jean-Luc Mélenchon, il sait tout sur tout, il manie l’humour et la colère. Après avoir été socialiste, il est tombé dans les bras de son mentor et ne l’a plus quitté. Les démêlés de La France Insoumise avec les journalistes que Mélenchon, au mieux, méprise le mettent parfois mal à l’aise, même s’il s’en défend publiquement. Comment ce prof d’histoire peut-il assumer ce positionnement ? Il va s’en expliquer…

Sonia Devillers,

A 43 ans, elle décrypte chaque jour sur France Inter l’actualité des médias. Cette Parisienne, longtemps passionnée par le philosophe Bergson au point d’envisager de lui consacrer une thèse, a d’abord œuvré pour Le Figaro avant de découvrir les joies du service public. Elle s’intéresse à Yann Barthes comme à Cyril Hanouna, et déploie son mordant, entre deux éclats de rires, tous les matins, dès 9 h 40, dans « L’Instant M ».

Julien Dray,

A 63 ans, il est le vrai Baron Noir, celui qui sait tout du monde souterrain de la politique. Il a été trotskiste, a créé SOS-Racisme, fréquenté Mitterrand ou Hollande, il a fomenté quelques complots, nourri quelques haines, connu les ennuis judiciaires en raison de son aversion pour la comptabilité, il est l’homme qui fait la synthèse entre la gauche et la droite. il incarne l’ancien monde. Mais était-ce si différent, avant ? Il va tout nous dire…

Xenia Fedorova,

A 37 ans, elle est issue de la faculté de journalisme de Moscou et a passé une grande partie de sa carrière au sein du Russia Today (RT), ce média créé par le gouvernement russe. Généralement qualifiée de soft power au service de Vladimir Poutine, cette chaîne d’information en continu s’est pourtant dotée d’un comité d’éthique et entend faire valoir son slogan : « Oser questionner ».Décriée par Emmanuel Macron, vue comme un instrument de propagande, la chaîne RT est-elle un problème, ou une ouverture? Les festivaliers pourront en juger, en interrogeant directement Xenia Fedorova…

Raquel Garrido,

A 44 ans, elle est avocate, d’origine chilienne. Compagne d’Alexis Corbière, elle a été porte-parole de Jean-Luc Mélenchon, candidate aux élections législatives, avant de faire un pas de côté. Chroniqueuse pour Thierry Ardisson sur C8, elle fait entendre sa gouaille sur tous les sujets. Prompte à dégainer contre les médias, comment voit-elle les choses, de l’autre côté ?

Elisabeth Lévy,

A 54 ans, ex-chevènementiste, elle est journaliste et pourfendeuse du politiquement correct. Elle a écrit dans Marianne, avant de créer le mensuel Causeur et d’animer plusieurs émissions, parfois avec Alain Finkielkraut, dont elle partage la goût pour la polémique et les idées bien arrêtées. Trop arrêtées ? Elle ne fait pas l’unanimité, mais s’en délecte. Au festival, elle dira ses vérités et questionnera le consensuel, quitte à déranger…

David Pujadas,

A 53 ans, il détient le record de longévité en tant que présentateur du journal de 20 heures sur France 2 : seize ans d’interviews, de scoops, de reportages exigeants. Il gère aussi d’autres émissions , comme « Des paroles et des actes » ou « Cellule de crise », et participe à tous les grands entretiens politiques des années 2000. En 2017 il est écarté de son poste de présentateur. Il quitte France 2, crée une société de production, Particules Productions, et présente « 24h Pujadas, l’info en questions » sur LCI. Son expertise sur l’évolution des rapports entre politiques et journalistes est très attendue…

Conférences

Vendredi 13 juillet

10 h 15  Les journalistes sont-ils vraiment indépendants du monde politique – Jean-Michel Aphatie, Xenia Fedorova, David Pujadas – Le Jardin
11 h 15  Quand journalistes et politiques échangent leurs places – Raquel Garrido, Elisabeth Lévy – Le Jardin
12 h 15  Connivence : comment ça commence Jean-Michel Aphatie, David Pujadas, Phillipe Ridet Le Jardin

Samedi 14 juillet

10 h  Être journaliste politique à l’ère Macron – Jean-Michel Aphatie, Julien Dray, David Pujadas – Le Jardin
11 h  Sous Macron, la communication l’emporte-t-elle sur l’information ? – Sonia Devillers, Elisabeth Levy – Le Jardin
12 h  Peut-on exiger la transparence totale du pouvoir ? – Luc Bronner, Julien Dray, David Pujadas – Le Jardin

Dimanche 15 juillet

13 h 45  Peut-on en finir avec la langue de bois ? –  Jean-Michel Aphatie, Aurore Bergé, Alexis Corbière – Le Jardin
14 h 45  Les médias alternatifs brouillent-ils l’info ? – Hugo Clément, Sonia Devillers, Xenia Fedorova, Raquel Garrido – Le Jardin
15 h 45  Aux festivaliers de jouer les intervieweurs ! – Jean-Michel Aphatie, Aurore Bergé, Alexis Corbière, David Pujadas – Le Jardin

Réservez votre pass dès maintenant !

CLIQUEZ ICI

You have Successfully Subscribed!

Réservez votre pass dès maintenant !

CLIQUEZ ICI

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This