Le journalisme est-il condamné à l’entre-soi ? - Festival International du Journalisme
retour à la programmation
Débats

Le journalisme est-il condamné à l’entre-soi ?

Dimanche 11 juillet | 10h-11h | Les Peupliers

Interrogeons les biais culturels à l’embauche dans les rédactions et les pratiques sociales d’une profession.

Par Gurvan Le Guellec (L’Obs) et Sylvia Zappi (Le Monde)

Nassira El Moaddem, journaliste indépendante et autrice de « Les filles de Romorantin », Céline Pigalle, directrice de la rédaction de BFM TV, Marc Epstein, président de l’association La chance pour la diversité dans les médias et Christine Larrazet, maître de conférence à l’universite de Bordeaux

Thématique

Médias : le casse-tête de la diversité

Les médias sont-ils condamnés à l’entre soi ? Pas ou peu de journalistes noirs, arabes, guère plus d’aveugles ou d'handicapés. Les accents autre que le pointu parisien sont absents des ondes et des écrans. Et les origines sociales se trouvent presque exclusivement dans les milieux aisés et classes moyennes supérieures. Quel est cet entre-soi qui a tant sauté aux yeux des gilets jaunes et nous est reproché dans les banlieues ? Certaines rédactions tentent de trouver ses solutions mais la réalité physique des journaux, print comme audiovisuels, ne bouge guère. Nous allons interroger la sélection des écoles de journalisme, les attendus culturels des recruteurs, les pratiques sociales fermées d’une profession. Il est temps d’enlever nos oeillères.

Par Gurvan LE GUELLEC (L’Obs) et Sylvia ZAPPI (Le Monde)
avec Tom MASSON, étudiant en Master 1 à l’Institut de Journalisme Bordeaux Aquitaine

Dans la même thématique…

Les dernières actus du festival