Pourquoi joue-t-on à se faire peur ? - Festival International du Journalisme
retour à la programmation
Rendez-Vous

Pourquoi joue-t-on à se faire peur ?

Samedi 10 juillet | 11h-12h | Le Jardin

De l’Apocalypse à la « climate fiction » les récits de fin du monde émaillent l’histoire de l’humanité et de la littérature. Que disent-ils de nos angoisses, mais aussi de nos espoirs ?

Par Delphine Veaudor (Courrier International) et Noa Thomas (étudiante en Master 2 de journalisme à l’Institut de Journalisme Bordeaux Aquitaine)

Avec Irène Langlet, professeure de littérature contemporaine à l’université Gustave-Eiffel, autrice de « Le Temps rapaillé : science-fiction et présentisme »

 

 

Thématique

La fin du monde a-t-elle commencé ?

Confinements, couvre-feu, systèmes de santé débordés : la pandémie de Covid-19 a donné réalité à des scénarios qui semblaient jusqu’alors relever de la fiction. Mais à quel effondrement assistons-nous vraiment ? Les événements récents donnent-ils raison aux tenants de la collapsologie, ce courant de pensée qui prédit la fin du monde capitaliste tel que nous le connaissons? L’intervention massive des États ne contredit-elle pas leurs thèses? Scientifiques, écrivains, journalistes et militants viendront partager et confronter leurs points de vue.

Par Olivier NOUAILLAS (La Vie) et Delphine VEAUDOR (Courrier International)
avec Noa THOMAS, étudiante en Master 2 de journalisme à l’Institut de Journalisme Bordeaux Aquitaine

Dans la même thématique…

Les dernières actus du festival